AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 it is your fault. (gabriele)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
- color bombs -
avatar

Messages : 33
Pseudo : galuche
Célébrité, © : jennifer aniston.

Age : quarante cinq ans.
Métier, étude : femme au foyer.
Côté coeur : Divorcée, elle s'amuse sans se prendre la tête.


MessageSujet: it is your fault. (gabriele)    Dim 5 Mar - 21:34



       

         
it is your fault.


gabriele & phoebe

Jeudi soir. Le soir de la semaine que je détestais probablement le plus dans la semaine. Les enfants étaient généralement en soirée étudiante ou chez des amis et je me retrouvais seule sans personne avec qui sortir parce que tu comprends demain je bosse, mais demain soir on fais ça si tu veux. Quand est-ce qu'on est devenus vieux comme ça? Avant, on sortais du lundi au dimanche et le boulot nous dérangeais absolument pas. J'étais vieille c'était officielle. Vieille et seule. Alors autant noyer ma solitude avec des gens. J'enfilais une veste que j'avais acheté récemment, des bottes à talons et me regardais dans le miroir. Cette ride était déjà là hier? Et pourquoi j'avais l'impression que mes seins tombais plus que d'habitude? Je soupirais et claquais la porte de la maison, désormais plongée dans le noir. 
Je montais dans ma voiture et pris la direction du Pazzer's pub. J'adorais cet endroit, il était toujours animé par un tas de gens et je finissais toujours par me faire des amis dont je ne me souviendrais même plus de leurs nom dès le lendemain. En entrant dans le pub j'allais me perchée sur les tabourets de bar comme toujours et commandais une double vodka redbull, je payais en descendais une longue gorgée. L'alcool me brûlais la gorge mais bizarrement ça me faisais du bien, ça me faisais toujours bien. La vodka c'était cool pour ça. Un bon anti-déprime. Je terminais mon verre plus rapidement que ce que j'avais prévue. J'essayais d'en re-commander un mais le serveur semblait trop occuper à draguer une jeune femme qui devait avoir l'âge de ma fille de seize ans. « Ohé? Je vous dérange? Je peux commander maintenant? » Le serveur soupirais bruyamment et je sentais bien que je l'emmerdais mais pour dire vrai, je m'en foutais complètement, je voulais juste pleins d'alcool dans mon corps. 
Je tournais la tête pour voir si je connaissais quelqu'un et quand mes yeux se posais sur un beau brun tatouée mon cœur loupais un battement. Ok, on vivais dans une petite ville mais quelles étaient les probabilités pour qu'ils viennent boire un verre dans le même pub que moi, à la même heure? Je n'arrivais plus à retrouver son prénom et même si j'avais tendance à avoir la mémoire qui flanche quand il s'agissais des mecs avec qui je pouvais avoir des aventures, lui en revanche, il était inoubliable. Pas parce que c'était le meilleur coup du siècle ou je ne sais quoi hein. Parce que c'était à cause de lui (ou grâce à lui?) que Mark et moi avions divorcés, c'était avec ce type que j'avais trompé mon mari. Je n'avais jamais sût comment Mark avais découvert tout ça, mais avec le temps, je m'étais persuadée que le tatoué y était pour quelque chose. Sans comprendre pourquoi je faisais ça, je m'approchais de lui mon verre à la main. « Toi! Pourquoi ta été ouvrir ta gueule? » Les gens à proximités s'étaient retournés en m'entendant l'attaquer comme une hystérique. 

CODES ET AVATARS BY MAY


         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- color bombs -
avatar

Messages : 106
Pseudo : spf1463
Célébrité, © : Adam Levine {spf1463}

Age : 36 années de conneries en tout genre
Métier, étude : Propriétaire de Chiarello Bakery ; Chef pâtissier connu dans la ville et à Rome ; Asshole à ses heures perdues.
Côté coeur : Flirt de quelques heures, coup d'un soir, il est incapable de s'arrêter à une personne. Le préservatif est son plus fidèle amour, aussi bien avec les hommes que les femmes.
Adresse : Dowtown #1463 ; Un duplex moderne


✤ BAD GOOD MOMS
Envie : de s'évader, de ne pas renier son pays d'origine, de conserver sa liberté.
Relationships :
RPs: 2/3 (Jude - Phoebe - )

MessageSujet: Re: it is your fault. (gabriele)    Dim 5 Mar - 22:43


It is your fault
Phoebe & Gabriele

Que faire un soir de semaine et plus particulièrement un jeudi ? La raison prône de se coucher tôt pour que le réveil aux aurores se révèle plus aisé. Elle est censée l’emporter sur tout le reste, accompagnée de cette douce voix mélodieuse qui trotte dans la tête et qui ne cesse de dire « écoute-la, sois raisonnable ». Gabriele ne les écoute jamais. Sa raison fait inlassablement demi-tour, traînant les pieds face à une défaite de plus. La petite voix finit aphone et va bouder dans son coin. Les vices clament leur victoire intempestivement, en narguant les deux autres. Ce n’est pas encore ce soir qu’il rentrera tôt dans son duplex. Un soir de plus, parmi tant d’autres.

Il ne souhaite pas particulièrement assister à la soirée du siècle, ni embarquer la première personne qu’il trouvera à son goût. Non, le pâtissier désire seulement se détendre. Une fois n’est pas coutume, en restant seul dans un bar. A le voir ainsi, installé à une table, autour de laquelle seule sa chaise est occupée, et avec un seul verre devant lui, une personne connaissant le phénomène Chiarello viendrait à se demander ce qu’il couve. Rien du tout. Il la recherche cette Solitudine en cette soirée. C’est rare mais il arrive qu’elle devienne cher à son cœur pour une raison que lui-même ne s’explique pas. Il écoute discrètement la musique défilant en fond sonore tout en sirotant son verre de limoncello, cette liqueur de citron qui fait voyager ses pensées de l’autre côté de l’océan, vers ce pays qui l’a vu naitre et qu’il aime de loin à présent.

L’italien savoure son breuvage. Sa main gauche tapote légèrement sur la table, au rythme de la musique. Est-il capable de reprendre cet air à la guitare ? Peut-être bien, il se dit qu’il fera l’essai un jour. Son œil est attiré par une brune possédant un déhanché à en faire tomber plus d’un. Il ne se lève pas pour tenter sa chance et quand il remarque l’homme qui rejoint la demoiselle, il se dit que son instinct de survie n’est pas endormi par l’alcool. Du moins, il l’est tout de même un peu car il remarque trop tard la tornade blonde qui approche de sa position. Il ne tique pas en croisant son regard, en même temps, comment le peut-il quand on possède son tableau de chasse ?

La silhouette lui semble familière. Et vu comme elle le regarde, la réciproque est de mise. La question est de savoir où ? Et quand ? Dommage qu’il ne tienne pas de carnet de notes avec ce genre d’informations, il aurait déjà trouvé ce qu’il cherche alors que là, il ne réussit pas à mettre la main dessus. Il compte donc sur elle pour lui rafraîchir sa mémoire défaillante. « Toi ! Pourquoi t’as été ouvrir ta gueule ? » Plait-il ? Un regard étonné prend place sur le visage de l’italien. Il ne comprend pas et elle ne l’aide pas. « Buonasera. » L’ignorance n’empêche pas la politesse, alors il la salue, gagnant ainsi quelques précieuses secondes de réflexion.

« Excusez-moi, mais pouvez-vous me rafraîchir la mémoire ? » Mauvais angle d’approche Gabriele. Quand il s’en rend compte, il est trop tard, les mots viennent de franchir ses lèvres. Il envisage dès lors diverses options. La première, c’est que le ton augmente d’un cran. Des regards se tournent déjà dans leur direction. Lui, désireux de tranquillité, voilà qu’il risque tout de même de se retrouver au centre de l’attention. Seconde option, le verre qu’elle tient en main risque de lui être déversé sur la tête, ce qui en soi serait une insulte à tous les alcools du monde. Troisième option, la main libre de la dame va venir caresser son visage. Une douceur qui marquera d’une empreinte rouge sa joue pour quelques minutes. Il ne dit pas non à ce genre de pratique, seulement il préfère quand ce n’est pas en public. Quatrième option… Il se force à s’arrêter.

« J’ai ouvert ma gueule sur quel sujet ? » Il peine le pauvre. Ce n’est pas sur une performance sexuelle, il n’est pas coutumier de déballer ses parties de jambe en l’air en place publique. Surtout quand on sait que coucher avec des personnes en couple, ou mariées ne le freine pas. Le pâtissier marque un temps d’arrêt. Son regard scrute un peu mieux la femme qui se tient face à lui. Une femme mariée avec qui il a baisé ? Possible, sa tête lui est vraiment familière.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- color bombs -
avatar

Messages : 33
Pseudo : galuche
Célébrité, © : jennifer aniston.

Age : quarante cinq ans.
Métier, étude : femme au foyer.
Côté coeur : Divorcée, elle s'amuse sans se prendre la tête.


MessageSujet: Re: it is your fault. (gabriele)    Mer 15 Mar - 13:45



       

         
it is your fault.


gabriele & phoebe

« Buonasera. » Je sentais ma main se crisper autour de mon verre, comment est-ce que j'avais fais pour coucher avec ce type là? Ok, il était mignon mais ce n'est pas parce qu'un mec est mignon qu'on doit coucher avec, si ? Je voyais à son regard qu'il n'avais aucune idée de qui j'étais et encore moins pourquoi je venais de lui sauter dessus comme ça devant tout le monde. J'essayais de garder mon calme, tant bien que mal. « Excusez-moi, mais pouvez-vous me rafraîchir la mémoire ? » Si un verre dans un bar ne coûtais pas aussi cher, je crois que je lui aurais jeter le mien à la gueule. J'essayais de rassembler toutes les informations pour les lui données mais il me coupais dans mon élan pour ajouter : « J’ai ouvert ma gueule sur quel sujet ? » Il ne savais vraiment pas qui j'étais. Ce qui était à la fois vexant et très malaisant pour moi. Sauf que moi, je voyais très bien qui il était et ce qu'il avais fait de ma vie. « Phoebe Gringer. Ta été ouvrir ta gueule vers mon mari après une putain de partie de jambe en l'air. » 
Certaines personnes étaient toujours tournées vers nous, je décidais de m’asseoir à contre cœur face à l'italien, tout le bar n'était pas obligé de savoir que j'étais complètement infidèle. Même si ce n'était qu'une seule fois, les gens jugeais vite et je n'avais pas forcément envie de me mettre une étiquette sur le front. Je voyais que le jeune homme continuais de chercher dans sa mémoire, à le voir, je ne devais pas être la seule et encore moins la première à coucher avec lui alors que j'étais mariée. Mais quel genre de mec fais ça? Un connard sans doute. « On s'est connu dans ce bar, y'a quelques mois, on à coucher ensemble chez toi et j'me suis barrée juste après. Sauf que je n'ai rien dit et personne ici ne me connaissais ce soir là. Alors explique moi comment mon mari à fais pour le savoir? Tu m'expliques l'interêt de lui avoir dit? A part briser une famille? » J'essayais de parler doucement et calmement pour ne pas passer pour une hystérique de première. J'en avais envie hein, mais je préférais garder la tornade en moi.
Je terminais le verre que j'avais dans la main d'une traite et demandais à la volée un autre verre. J'avais terriblement besoin d'alcool dans mon corps là. Autant d'alcool que mon corps pourrait supporter.

CODES ET AVATARS BY MAY


         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: it is your fault. (gabriele)    

Revenir en haut Aller en bas
 
it is your fault. (gabriele)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DELL' OTTO Gabriele
» L'Ultimo bacio - Gabriele Muccino
» Gabriele d'Annunzio
» WOLVERINE FINE ART PRINT BY GABRIELE DELL'OTTO
» SECRET INVASION POSTER BY GABRIELE DELL'OTTO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD GOOD MOMS :: Calgary, Canada :: Northwest-
Sauter vers: