AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [w/Charles] Hydrogène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
- color bombs -
avatar

Messages : 38
Pseudo : SPF
Célébrité, © : Mimi Elashiry + AVA


A cet instant précis, des milliers de filles se font embrasser par les garçons qu'elles aiment. D'autres rentrent de soirée, d'autres se préparent à sortir. Certaines avouent leurs sentiments alors que plusieurs d'entres elles se font briser le cœur. Il y a également des filles qui passent à autres choses, mais encore plus qui attendent en silence sans oser avouer leurs sentiments. Certaines se sentent belles et ne le cachent pas, d'autres se cachent sous des tonnes de vêtements et n'osent pas montrer ne serait qu'une infime parcelle de leur peau. Certaines sont heureuses, d'autres font semblant de l'être. Je suis sûre qu'il y en a qui rient à gorge déployé, comme d'autres pleurent. Des tonnes de filles sur la planète, des milliards. Toutes uniques et toutes tellement semblables

Age : Tu as maintenant 18 ans, 18 années que tu parcoures cette terre des tes jambes frêles
Métier, étude : Tu es censée être en cours mais tu y vas jamais, tu préfères traîner dans la rue
Côté coeur : Célibataire, le coeur appartenant aux étoiles, le coeur dans la lune. Des sentiments violent qui te font ma. Tu es toujours attirés par les gens plus vieux que toi. l


✤ BAD GOOD MOMS
Envie :
Relationships :
RPs:

MessageSujet: [w/Charles] Hydrogène   Mer 1 Mar - 23:17

Aujourd'hui, tu es de corvée de courses, oui ta tante ayant trop de choses à faire, elle te confiait cette lourde tâche. Que tu n'aimes pas faire cette corvée, c'est juste insupportable pour toi de parcourir les rayons pour trouver telle boîte de pâte ou telle sauce à la tomate. Te voilà donc en route pour le supermarché du coin, jeans et t-shirt t'arrivant au-dessus du nombril cheveux au vent. Tu te fous des remarques de tante disant que ton père te tuerait s'il te voyait ainsi. Ton père, tu te foutais complètement de ce type. Tu l'aimais, mais trop de non-dits entre vous. Un fossé te séparait de lui maintenant. Tu avais 18 ans et tu avais l'impression d'avoir grandi loin de lui. De ne rien savoir de lui. Tu marchais au ralenti, cigarettes à la bouche. Le supermarché était seulement à quelques pas, mais cela te paraissait une éternité. Tu rentras jetant ton mégot sur le trottoir d'un pas décidé. Tu attrapas un cadis et regardas ta liste de courses. Elle était vraiment conne parfois ta tante et surtout elle ne pensait qu'à elle. Tu avançais sans trop vraiment regarder où tu allais bien trop occuper, à ta soirée de ce soir. Tu pris les deux paquets de pâtes que ta tante voulaient absolument. Tu pris une pomme dans le rayon fruits et croquas dedans sans te soucier des gens autour de toi. Tu avançais dans les rayons sans remarquer qu'un homme te suivait depuis le moment ou tu étais rentrée dans le magasin. Tu étais trop occupée à t'amuser et à faire conneries sur conneries comme une vraie gamine. Tu mis les articles dans le cadis tout en mangeant ta pomme, tu fis un signe de la main au caissier que tu connaissais assez bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- color bombs -
avatar

Messages : 96
Pseudo : spf
Célébrité, © : Jeremy Renner, .BURN@LIGHT
Maara
Age : 46 ans
Métier, étude : Gynécologue
Côté coeur : Célibataire, en quelque sorte


✤ BAD GOOD MOMS
Envie :
Relationships :
RPs: Libre

MessageSujet: Re: [w/Charles] Hydrogène   Jeu 2 Mar - 4:20

Déambuler dans un supermarché, ça n'a jamais été mon fort. Perdre mon temps assis à mon bureau et à me ronger les ongles non plus. Avec du recul, je vois bien que passer du temps seul avec moi-même, ce n'est pas vraiment l'idéal. Marcher, respirer, prendre son temps et surtout, se rapprocher des gens, ceci me ressemble plus. De petites vieilles voulant de l'aide ? Non, pas vraiment. C'est plutôt le genre jolie, jeune et désirable, ce genre de personne. Depuis mon divorce, on dirait que je ne vis que pour la gente féminine. Mon ex-femme dirait bien que ceci date depuis notre mariage, mais elle aurait tort. C'est bien avant notre mariage, bien des années avant. Même avant ma naissance, selon certaines mauvaises langues mais ceci, je m'en moque un peu. Lorsque j'entre dans le supermarché, j'ai la tête complètement vide, je préfère regarder les gens autour de moi, au lieu de penser à ce que ceux-ci peuvent bien se dire. Trop de choses en tête, ceci ne m'a jamais aidé. Déjà que j'ai une vie merdique de temps à autre, il suffirait de penser à ce que les gens autour peuvent penser de moi et terminer les jolies soirées tranquilles. Comme si tout ceci pouvait m’inquiéter et surtout, m'intéresser.

Porte ouverte, j'entre tranquillement dans mon nouveau domaine, n'ayant aucun regard pour le commis à la caisse. Je ne suis pas là pour lui parler, ni même pour lui sourire. Je vais uniquement chercher quelque chose pour ma fille, quelque chose que je refuse habituellement d'acheter. Ce genre de truc, ce sont les dames qui en portent donc, elles devraient pouvoir s'en acheter sans avoir besoin d'un homme pour le faire à leur place. Mais bon... j'ai toujours été un père aimant et surtout, compréhensif alors, pas question de laisser ma tendre chérie seule, à se morfondre, tout en se demandant comment s'en sortir. Des tampons, je vais en acheter et c'est tout. Par contre, le simple fait de voir les dames tout près de cette rangée me montre que je devrais partir en courant. Acheter ceci montre que je ne suis pas seul, que j'ai quelqu'un dans ma vie. Je ne peux tout de même pas prendre le paquet et ensuite, me mettre à crier que c'est pour ma fille et non pour ma fiancée, épouse, jeune copine ou maitresse de cette semaine. Quoi que... je devrais peut-être le faire puisque devant moi, se tiens une jolie demoiselle d'à peine majeure, selon moi. Déesse irrésistible, provocante tentation. Mon coeur me dit de laisser tomber, d'acheter ce que je suis venu chercher et de prendre mes jambes à mon cou. Ma tête me dit de lui demander de l'aide et surtout, de prendre mon temps pour lui expliquer que ce n'est pas pour ma copine, pas pour ma conjointe, épouse, maitresse ou que sais-je encore ! Et pas pour ma fille non plus. Ce genre de demoiselle, ça ne veut pas avoir de relation avec un homme qui a une fille plus vieille qu'elle. J'en suis certain. Avant de passer pour un pervers fini, je fini par m'avancer vers elle, ne sachant pas trop comment commencer la conversation. Lui parler du beau temps ne serait pas mal, mais je me vois mal commencer comme ça, en faisant semblant que la vie est belle.

- Avez-vous quelques secondes à accorder à un pauvre homme qui aimerait bien un peu d'aide ?

Ceci n'est peut-être pas ma meilleure réplique, mais j'espère pouvoir avoir attirer son attention. Lui parler de tampons n'est pas l'idéal non plus, mais lui parler de ces fameuses pâtes, comme les deux paquets qu'elle possède dans son petit panier, peut certainement m'aider pendant quelques minutes.

- J'ai acheté ce que vous avez là, dans votre panier et au plus grand désarroi, le mode d'utilisation ne se trouvait pas sur l'emballage.

Mieux que l'histoire des tampons ? HAHAHA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[w/Charles] Hydrogène
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Auteur] Royer Louis-Charles
» Charles VII ou VIII
» Cendrillon/Conte de Charles Perrault
» Le dictateur - Charles Chaplin 1945
» Charles Morgan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD GOOD MOMS :: Calgary, Canada :: Southwest-
Sauter vers: